Dédicace FNAC des Halles : c'est samedi !

Publié le par David Bry

Petit rappel, c'est ce samedi que je serai à la FNAC des Halles pour dédicacer 2087.

Rendez-vous, pour ceux qui le souhaitent, au rayon Librairie, de 14h à 19h !

A samedi ... :)

 

 

Publié dans 2087

Commenter cet article

Piwaï 18/06/2012 22:31

Je me baladais innocemment dans la FNAC, cherchant un petit quelque chose pour la fête des pères. Flânant au hasard, j'arrive au niveau d'un gars attendant tranquillement, assis derrière une table.
Visiblement une séance de dédicaces, il a une pile de bouquins devant lui. Mes yeux se posent sur la couverture. Tiens tiens… couleurs sombres bleu/vert, un gros "2087"… ça doit être de la
science-fiction. Cool, ça fait un bail que je n'en ai pas lu, ça me manque. Et donc… je vais passer mon chemin. Bien à l'aise dans mon moi intérieur, je n'ai guère envie d'en sortir pour engager
une conversation.

Diantre, voilà que l'auteur, qui a capté mon regard, me tends une fiche qui présente l'oeuvre. Petit sourire, je la prends et je m'écarte vite, comme quand on me distribue un prospectus dans la
rue. Bon, c'est de la science fiction. Et puis, il a l'air gentil ce gars. Je vais le lire son papier. Mais un peu plus loin, discrètement, faut pas pousser quand même. Ça a l'air pas mal.
L'univers me parle. Bon allez, j'y retourne, je demande l'autorisation de faire semblant de lire la 4e de couverture pour voir si le prix n'est pas délirant (j'ai honte…), j'échange deux mots avec
l'auteur mais pas plus jvoudrai pas déranger, et hop, me voilà reparti avec un bouquin dédicacé.



Bigre. C'est bien. Je dévore. Dimanche fin d'aprèm, bouquin terminé… je vais jusqu'à lire le glossaire et les remerciements, pour essayer de prolonger le plaisir. On rentre doucement dans le livre,
le temps de poser l'univers. Puis à un moment, ça s'emballe, et ça y est, plus moyen de décrocher.

Les petits plus sympa :

* Les trouvailles linguistiques. C'est original et ça participe vraiment à la construction de l'univers
* L'univers, qui par certains aspects me rappelle le jeux vidéo "Fallout". Post apocalyptique à souhait,
* L'ajout de touches d'homo / bisexualité, sans que ce soit particulièrement mis en avant. Du coup, ça intègre la norme de l'univers.

Ce qui m'a quelquefois freiné dans la lecture :

* J'ai parfois eu l'impression d'avoir zappé un truc, ou de trouver un élément incohérent. Je lis en général trop vite, et je comble les trous… du coup je suis quelquefois revenu en arrière.
* J'ai eu un peu du mal à me repérer dans les prénoms, et la chronologie… mais bon, j'ai souvent du mal. Je lis trop vite et je ne mémorise pas.
* Gabriel n'a pas d'implants… pourquoi ? Je pensais qu'on aurait l'explication à un moment mais j'ai ptet zappé.
* "Un implant est un corps étranger introduit volontairement dans un corps humain". Quand on le "connecte", comment se fait-il qu'il entende directement l'appel, s'il n'a pas d'implant (auditif)
?
* La fin était bien trouvée. Mais un peu rapide à mon goût, et un peu floue : j'ai pas bien compris qui faisait quoi dans toute cette histoire. Et pourquoi Lieume ne fait rien. Un peu Bisounours
:)
* En fait, je crois que j'aimerai découvrir plus cet univers, de nombreuses pistes sont lancées qui mériteraient d'être creusées. Peut-être un prochain opus ?

Quoiqu'il en soit, un grand bravo ! J'ai passé un très bon moment, et je vais désormais regarder du côté des oeuvres fantastiques :) .

David Bry 19/06/2012 13:54



salut Piwaï, merci d'être re-passé alors, sur le blog cette fois :). Et à la prochaine dédicace, essaie de rester discuter un peu :).


Très heureux que le livre t'ait plu ! Et tu as, à ce jour, la palme de celui qui l'a lu le plus vite je crois !


Pour répondre à quelques unes de tes questions / remarques :


- En effet, je n'explique pas clairement pourquoi Gabriel n'a pas d'implant, j'ai (de mémoire) donné un élément, mais pas la raison en tant que telle. Si tu veux savoir, va dans CONTACT (en haut
à gauche du blog, je crois), je t'enverrai la réponse/raison par mail.


- les communicateurs envoient des ondes via faisceau courbe (enfin, j'ai appelé ça comme ça). C'est comme s'ils projettaient / lançaient le son dans une direction, et une seule. D'où le fait
qu'il n'y ait pas d'implant.


- Un prochain opus ... J'ai une idée, qui me plaît bien. Tout dépendra du succès du livre. On verra :).


David