Les personnages d'Ervalon : Donhull

Publié le par David Bry

Voici la suite de la présentation des principaux personnages d’Ervalon avec, dans les prochains articles, Donhull, Miriya puis Solenn. On commence donc avec Donhull. 
Bonne lecture !

Donhull Lirso
Les parents de Donhull et de sa sœur Miriya sont morts lors de l’attaque de leur ferme par les brigands, alors que les deux enfants n’avaient pas dix ans. Orphelins, ils ont été recueillis par Reld Thrin, bourgmestre de Mirinn et ami de leurs parents. Alors que sa sœur ainée s’est très tôt tournée vers les armes avec l’idée (l’obsession ?) de venger la mort de ses parents, Donhull s’est quant à lui refermé sur lui-même. L’enfant, déjà réputé pour sa sauvagerie, passa de plus en plus de temps seul à parcourir les bois et les forêts alentours, ne dédaignant pas même parfois longer la lisière du Bois de Trois-Lunes maudit. 

Très tôt, il s’est rendu compte qu’il partageait une sorte … d’affinité avec les bêtes les plus sauvages, et notamment les loups. Il arrive même, avec ceux qu’il côtoie le plus souvent, à presque communiquer avec eux. Il n’a jamais réussi à expliquer à sa sœur comment il y arrive, mais ne s’en soucie pas plus que de raison. Son aisance avec les bêtes est pour lui aussi naturelle que sa gêne et son impatience vis-à-vis de ses congénères.

Donhull vit non loin de son village natal de Mirinn, dans un bois où il a élu domicile. Les autres villageois évitent son caractère ombrageux et ses sautes d‘humeur, même s’ils reconnaissent en lui un chasseur et un pisteur hors pair.

Ce que j’en pense
Donhull ne fait rien pour retenir sa sauvagerie, et rares sont les personnes à pouvoir lui faire entendre raison. Pour lui, tout doit répondre à l’ordre imposé par la nature. Sa loi est celle du plus fort, et le seul code qu’il respecte est celui du territoire. 
 
Il a trouvé dans les loups qu’il a réussi à apprivoiser des compagnons qui comprennent et respectent ces règles. Décidé à suivre sa sœur, que je vois parfois comme sa dernière part d’humanité, il va être confronté à des évènements qui vont le conforter dans la voie qu’il s’est choisie ... ce qui ne se fera pas sans heurt. 

Publié dans Ervalon

Commenter cet article